Follow by Email

jeudi 16 mai 2013

NOUVELLES DU   TERRORISTE   DE  BRIOUDE  NON EXPULSÉ EN ALGERIE CAR AURAIT  IL RISQUÉ DES TORTURES (SIC)


Nous reprenons un extrait d'une information reçue aujourd'hui ( plusieurs de ces informations d'actualité peuvent se retrouver sur le blog http://marcrousset.over-blog.com/ )

------------------------------

Premier scandale :

Saïd Arif a été condamné en 2007 pour plusieurs tentatives d’attentats en France, puis libéré en 2011.
La France avait prévu de l’expulser vers l’Algérie, mais son gentil avocat a saisi la Cour européenne des droits de l’homme, qui s’est opposée à son expulsion, en raison de risques de torture.
Depuis, Saïd Arif vit à l’hôtel, en « résidence surveillée » mais pas si bien surveillée que ça, et aux frais des contribuables français qu’il veut massacrer..

Second scandale :

A sa sortie de prison, il a d’abord habité dans un hôtel à Millau, en résidence surveillée, et il s’en est échappé en janvier 2012. Cela n’a pas suffit à décider les cons qui font le mur de le coller en taule. Donc ils l’ont mis dans un autre hôtel, toujours en résidence surveillée, à Brioude (Haute-Loire) en octobre 2012.

Troisième scandale :

Le terroriste vient de s’enfuir une seconde fois. Il devait pointer quatre fois par jour à la gendarmerie, mais lundi matin, il avait disparu. Et sa fuite semble avoir été programmée, car le mois dernier, il a été aperçu en compagnie de trois islamistes radiaux, apparemment sans soulever les soupçons.
Pourtant, les trois islamistes radicaux qui sont venus lui rendre visite ont été reconnus, ils sont de Lyon. Ils ont été surveillés, car on sait qu’ils ont tenu leur conversation dans une voiture pour être l’abri de micros indiscrets. Ils ont été suivis, car ils ont été aperçus sillonnant la cité Saint-Julien. Et d’autres signaux clairs ne trompaient pas : Saïd Arif n’utilisait plus son téléphone portable depuis quelque temps mais une cabine téléphonique pour passer ses appels.
Et avec ça, on nous servira que les services de renseignement ont beaucoup appris de leurs erreurs et bavures de l’affaire Merah. Le gendarme de St Tropez n’aurait pas fait mieux…

Quatrième scandale

Saïd Arif venait de percevoir 5.000 euros de l’agence Pôle Emploi de Brioude qui lui a servi à s’enfuir.
C’est à dire qu’en France, un islamiste condamné pour avoir tenté de tuer des Français est non seulement logé à l’hôtel, nourri, blanchi, à vie et avec vos impôts, mais il reçoit en plus, de l’argent de Pôle Emploi !!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire