Follow by Email

mercredi 13 février 2013

LES FEMEN PROFANENT ND DE PARIS LE 12 FEVRIER 2013 POUR MANIFESTER LEUR JOIE DE LA DEMISSION DU PAPE BENOIT XVI

Si cela avait eu lieu dans une mosquée ou une synagogue, Hollande, le Premier ministre, le ministre de l'intérieur, tous les responsables des mouvements politiques qui détiennent le pouvoir depuis 40 ans seraient apparus, mine déconfite pour condamner avec les plus fermes propos cette action. Ils auraient appelé à une grande manifestation contre ces actes inqualifiables.

Actuellement, seul, le ministre de l'intérieur a transmis un communiqué ( un simple communiqué condamnant cette action), mais il fallait bien faire un peu semblant de se scandaliser, d'autant que le maire de Paris venait de le faire avant lui...

Une pétition a été lancée pour que les Femen soient poursuivies, condamnées et que les ressortissantes du groupe ( soit l'essentiel des Femen) soient expulsées. Nous vous invitons à la signer. Elle ne demande d'ailleurs que le minimum car pourquoi la France a-t-elle accueilli ce groupe qui était sous le coup de poursuite judiciaire pour avoir sciée une croix d'un monument public en Ukraine?

Qu'elles aillent faire les drôles en Arabie Saoudite, au Qatar, au Pakistan ou dans d'autres pays sous la charia avec lesquels nos gouvernants entretiennent tant de liens d'amitié qui vont jusqu'à l'attribution de bien des avantages fiscaux supérieurs à ceux dont bénéficient nos concitoyens ( cf. Qatar)...Elles seront lapidées, décapitées... On en sera alors enfin débarrassé.






Sur la vidéo, remarquons la difficulté qu'on les agents de sécurité ou les fidèles à sortir les Femen...Mais si elles reçoivent des coups, elles  vont se plaindre contre les brutalités dont elles sont l'objet et porter plainte comme lors de leurs agression contre les manifestants du 18 novembre 2012 et les média vont hurler contre la violence faite à de pauvres femmes ( qui ont un entraînement aux sports de combat) ...On est dans une société de fous, manipulée par des salopards. Il est temps que la France se réveille.




Exigeons des condamnations contre les extrémistes FEMEN !

En s'attaquant à la cathédrale Notre-Dame, symbole du catholicisme mais aussi du patrimoine culturel français, les extrémistes du groupuscule FEMEN ont franchi un nouveau pas dans leurs démonstrations de haine.

Hurlant des insanités « Fuck the Pope ! », exhibant leurs poitrines, tapant sur les nouvelles cloches de Notre-Dame exposées aux visiteurs, n'hésitant pas à porter des coups au service de sécurité... les extrémistes FEMEN se sont livrées à ce qui s'apparente clairement à une profanation de la cathédrale.

Cette nouvelle provocation s'inscrit dans une longue série d'attaques contre les chrétiens. Ça suffit !

Lors de cette action dans la cathédrale les FEMEN se sont rendues coupables d'au moins deux délits : « provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence nationale, raciale ou religieuse » (loi 1881 : art. 23 et 24 al. 8), « exhibition sexuelle imposée à la vue d'autrui dans un lieu accessible aux regards du public » (article 222-32 du Code pénal). Elles doivent être poursuivies et condamnées.

Ce groupuscule, même s'il a la complicité de certains médias, ne représente rien ni personne ! Il est d'ailleurs financé depuis l'étranger et animé en France par des Ukrainiennes.

Signataires de cette pétition, nous exigeons des condamnations exemplaires contre les FEMEN et l'expulsion des activistes étrangères s'étant rendues coupables de ces exactions.



La France est malade de son libéralisme sans frein avec  ce culte de la tolérance qui est un cancer social et un sida mental. Elle est victime des attaques de ceux qui veulent éradiquer ses racines chrétiennes et européennes pour la faire disparaître. Les société occultes, de grands représentants du capital transnational ne sont pas étrangers à cette situation, ni certains grands pays, directement ou indirectement, souvent à travers des Organisations Non Gouvernementales. Ces attaques sont dirigées contre la France en particulier et l'Europe et la Russie en général.  cf. les aides financières  reçues par les Femen et les Pussy Riot.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire