Follow by Email

mercredi 27 avril 2011

Faire toute la lumière sur les aides publiques à la collection Lambert

Nos amis de Chrétienté Solidarité viennent d'entreprendre une excellente démarche.
Nous reproduisons l'article publié par Bernard Antony, mais avant de le faire, nous le redisons encore ici que demander le retrait de la photo "piss Christ" c'est évidemment nécessaire, mais que l'essentiel est de demander l'annulation des aides publiques accordées à la collection Lambert au regard de la provocation anti-chrétienne ( où la profanation passe par le scatologique) contenue dans plusieurs des "oeuvres" d'Andres Sérano ( pas uniquement la photo "Piss Christ").

Par ailleurs, on peut légitimement se poser la question de savoir si un tel niveau d'aides publique est compatible avec la règlementation nationale et surtout européenne.

Un autre questionnement possible est celui de savoir si une estimation des 350 "oeuvres" qu'Yvon Lambert a promis de donner à l'Etat a bien été faite antérieurement à l'attribution des aides publiques. S'il y a contrat de cession, il y a eu estimation. Comment d'ailleurs estimer la valeur future de telles "oeuvre" alors même que "l'affaire" (le contrat?) aurait été décidée/conclue en 2000.
De plus, curieuse cession à terme, à intervenir en 2030 ( une prescription des "obligations" est-elle envisageable après ce délai trentenaire?).

Y-a-t-il d'ailleurs contrat puisque la commune d'Avignon allongé sa participation de 216 000 à 240 000 € et versé un chèque de 45 000 € pour Noël, à la suite de la menace (?) de la collection Lambert proférée en décembre 2010 d'aller dans une autre ville au regard du fait qu"Avignon ne mérite pas un tel cadeau" ( cf. le journal Minute du 13 avril 2011) ?

Voilà bien des zones d'ombres à éclaircir et sur lesquelles au moins les Représentants de l'Etat dans le Vaucluse et en Provence Côte d'Azur pourraient se pencher dans le cadre de leur mission de contrôle budgétaire. Même remarque pour ce qui est de la Chambre Régionale des Comptes ( même si on sait que les remarques des CRC et de la Cour des Comptes ne débouchent que sur un "épinglage" sans conséquence, ces instances jugeant les comptes et non les comptables et ne se traduisant le plus souvent sur rien de concret...).

Au regard de l'importance ce dossier, une implication de Matignon avec enquête conjointe de l'inspection Générale des Finances et de l'Inspection Générale de l'Administration pour le fonctionnement des services de l'Etat, mais aussi une mission parlementaire seraient probablement souhaitables.


Commissaire colonel (e.r.) Jean-Claude Philipot
Président de l'Association Marnaise Christianisme et Société.

_________________________________________________________________

Article tiré du blog de Bernard Antony:

"Sollicités par l'AGRIF, deux parlementaires interpellent le Premier Ministre au sujet du financement public de la Collection Lambert."

L'AGRIF a saisit un certain nombre de parlementaires au sujet du financement public de la Collection Lambert qui dispose d'un budget de fonctionnement annuel d'un million d'euros, financé à 40% par l'Etat, 40% par la Région Paca et 20% par la Ville d'Avignon, sans compter les aides en nature du Conseil général de Vaucluse.
La semaine passée, le député UMP Bernard Debré nous a informé qu'il travaillait sur les modalités de création d'une commission d'enquête parlementaire à ce sujet.
Ce mardi, Marie-Jo Zimmermann (député UMP) et Jean-Louis Masson (sénateur non inscrit) nous ont fait savoir qu'ils adressaient une question écrite à François Fillon sur ce financement".



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire