Follow by Email

lundi 1 avril 2013

Utilisation de gaz et gel contre les manifestants  du 24 mars. Non ces manifestants n'étaient pas de dangereux casseurs contre lesquels le pouvoir n'ose souvent rien faire.






Scandale d'autant plus grand qu'on, apprend aujourd'hui les risques que font courir ces produits pour la santé.

Cf. l'article de Fdsouche qu'on reproduit ici.

"Exclusivité Fortune – Scandale sanitaire : Les gazeuses cancérigènes des CRS

Les députés UMP, l’ancien ministre de l’Intérieur Claude Guéant en tête, qui dénoncent depuis dimanche des violences policières «inacceptables» et l’utilisation de gaz lacrymogènes contre des familles et des enfants seraient plus inspirés d’ouvrir une commission d’enquête parlementaire pour savoir pourquoi lesdites forces de Police utilisent des vieux stocks de gaz fortement cancérigènes, en toute connaissance de cause.
En effet, le gouvernement français utilise des stocks, dont l’Union européenne a pourtant interdit l’utilisation depuis le 6 juin 2012. Le règlement 276/2010 de la Commission européenne a en effet interdit la mise sur le marché, la vente et l’utilisation de tout produit renfermant plus de 0,1 % de dichlorométhane (DCM) en poids.
Or, les gazeuses en dotation dans les forces de maintien de l’ordre peuvent contenir jusqu’à 55 % de dichlorométhane (DCM) en poids, selon la composition chimique des produits vendus par les fournisseurs officiels. Il existe actuellement quelques 100.000 gazeuses petites capacités et 20.000 gazeuses grandes capacités en dotation dans l’ensemble des forces de maintien de l’ordre (Gendarmerie, Police).
On comprends mieux pourquoi tout ministre de l’Intérieur défende l’utilisation du gazage (bombe, spray ou grenade) contre les manifestants de droite aujourd’hui ou de gauche demain. Il faut bien  écouler les stocks…
Nos conseils pour limiter les risques, les effets et les dangers des gaz lacrymogène pour votre santé :
- Restez calme si vous avez reçu du gaz lacrymogène, pas de panique.
- Éloignez vous le plus possible de la foule.
- Ne vous touchez pas le visage et ne vous frottez pas les yeux.
- Il faut se moucher et cracher, pour évacuer les produits chimiques.
- Le vinaigre (acide acétique), le citron (acide citrique) permettent de diminuer la toxicité de ces gaz en réagissant avec eux. Il est donc conseillé d’imbiber les mouchoirs avec du vinaigre ou du citron pour respirer moins ces toxiques.
- L’eau rajoutée à du savon liquide, à défaut à une lessive permet de laver la peau et donc de diminuer l’effet irritant de ces gaz.
- Si irritation des yeux, laver abondamment avec du sérum physiologique (disponible en pharmacie) ou de l’eau physiologique (se prépare en faisant dissoudre 9 grammes de sel de table NaCl dans 1 litre d’eau bouillie), ou à défaut de l’eau courante.
Lire l’article complet sur Médecine Légale"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire