Follow by Email

lundi 1 octobre 2012

Répondons à la demande du Saint Père, reprenant notamment  l'enseignement du bienheureux Jean-Paul II dans "l'Evangile de la vie" et engageons nous pour la défense de la famille et de la vie.

Nous reprenons ici deux extraits du discours du Pape Benoit XVI  prononcé le  vendredi 21 septembre  à un groupe de 32 évêques de France "en visite ad limina "  (pèlerinage et rencontre avec le Pape)( des provinces de Rouen, Rennes, Poitiers, Tours et Bordeaux). Vidéo en ligne.

Les titres sont de nous pour faciliter la lecture de cet extrait:

1) Le rôle des laïcs  et le nécessaire engagement  dans la cité pour le bien commun

"...que la tâche spécifique des fidèles laïcs est l’animation chrétienne des réalités temporelles au sein desquelles ils agissent de leur propre initiative et de façon autonome, à la lumière de la foi et de l’enseignement de l’Église (cf. Gaudium et spes, n. 43). Il est donc nécessaire de veiller au respect de la différence entre le sacerdoce commun de tous les fidèles et le sacerdoce ministériel de ceux qui ont été ordonnés au service de la communauté, différence qui n’est pas seulement de degré, mais de nature (cf. Lumen gentium, n. 10)".
..............................
...........................
  "Vous célébrez cette année le sixième centenaire de la naissance Jeanne d’Arc. J’ai souligné à son propos que « l'un des aspects les plus originaux de la sainteté de cette jeune fille est précisément ce lien entre l'expérience mystique et la mission politique. Après les années de vie cachée et de maturation intérieure s'ensuivent deux autres années de vie publique, brèves mais intenses : une année d'action et une année de passion » (Audience générale, 26 janvier 2011). Vous avez en elle un modèle de sainteté laïque au service du bien commun.

2) Le lien entre organisation de la  société et incidence sur les âmes, avec une prise de position contre les projets sociétaux préparés en France contre le mariage:

"Je voudrais en outre souligner l’interdépendance existant « entre l’essor de la personne et le développement de la société elle-même » (Gaudium et spes, n. 25), du fait que la famille « est le fondement de la vie sociale » (idem, n. 52). Celle-ci est menacée en bien des endroits, par suite d’une conception de la nature humaine qui s’avère défectueuse. Défendre la vie et la famille dans la société n’est en rien rétrograde, mais plutôt prophétique car cela revient à promouvoir des valeurs qui permettent le plein épanouissement de la personne humaine, créée à l’image et à la ressemblance de Dieu (cf. Gn 1, 26). Nous avons là un véritable défi à relever. En effet, « le bien que l’Église et la société tout entière attendent du mariage et de la famille fondée sur lui est trop grand pour qu’on ne s’engage pas totalement dans ce domaine pastoral spécifique. Mariage et famille sont des institutions qui doivent être promues et garanties de toute équivoque possible quant à leur vérité, parce que tout dommage qui leur est causé constitue de fait une blessure pour la convivialité humaine comme telle » (Sacramentum caritatis, n. 29)".
Agissons  contre le projet de loi en préparation introduisant le mariage pour les homosexuels et l'homoparentalité ( pétition pour la défense de l'enfant et la famille de Catholiques en campagne, pétition "Non au mariage des homosexuels. Non à l'adoption d'enfants par les homos",  tracts de France Jeunesse Civitas, saisine des élus à l'appel des Associations Familiales Catholiques  à partir d'une lettre type à signer et envoyer à son député ou sénateur, ou par lettre électronique avec Catholiques en Campagne, etc...).

Participons à la manifestation  nationale du 18 novembre à Paris du ministère de la Famille à 14h 30 (14 avenue Duquesne dans le VIIième arrondissement) à l'Assemblée nationale, initiée à l'origine par Civitas, mais qui sera celle de tous ceux qui voudront bien manifester. 
L'Association Marnaise Christianisme et Société (AMCS) y participera.

Contact: am.christianisme.et.societe@gmail.com
                tel:06 34 98 49 28


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire