Follow by Email

lundi 2 avril 2012

Traite des esclaves chrétiens du XVI au XIX ième siècle

Rappelons nous la visite de Sarkoszy en Algérie en 2007 à travers l'article de Novopress et regardons par ailleurs ce très intéressant montage photos ( de type "Power Point" et où il faut faire avancer les image au fur et à mesure) sur les incursions sur les côtes européennes et réduction de chrétiens à la condition d'esclaves par les musulmans "barbaresques" ( Arabes d'outre Méditerranée) et Turcs entre les XVième et le XIXième siècle. Le coup d'arrêt a été l'expédition d'Alger en 1830 et l'installation coloniale.

"Pendant sa visite d’Etat en Algérie, Nicolas Sarkozy dès son arrivée le Lundi 3/12/2007, a dénoncé le système “profondément injuste” du colonialisme français en Algérie.
A propos de cette “repentance” du Président de la République Française, le ministre de l’Intérieur algérien Noureddine Yazid Zerhouni, a répondu : “Ce n’est jamais suffisant mais c’est un progrès”. “Nous dirons toujours que ce n’est pas assez mais ça va dans le bon sens.”

Outre que le peuple algérien a tiré de la colonisation française d’importants avantages matériels (médicaux, alphabétisation, construction d’infrastructures, arrêt des famines, etc. ayant permis à la population d’algériens d’être multipliée par sept pendant la colonisation), le président algérien Bouteflika et son ministre de l’Intérieur, et Nicolas Sarkozy, ont oublié de parler des esclaves européens au Maghreb.

Pendant des siècles, et jusqu’au début du 19ème siècle, les pays du Maghreb ont fait des razzias en Europe, en particulier sur les côtes méditerranéennes de la France, l’Italie et l’Espagne pour capturer des esclaves européens. Ce n’est que l’augmentation de la puissance militaire (en particulier navale) de l’Europe qui arrêta ces razzias et cet esclavage des européens. Quand les Français prirent Alger en 1830, il y avait encore des esclaves européens dans la ville et la colonisation de l’Algérie y interrompit cet esclavage.

Cet esclavage à porté sur un nombre très important d’européens. L’historien qui a le plus étudié cette question, Robert C. Davis (1) a pu évaluer par exemple le nombre d’esclaves pour la période entre 1530 et 1780. Rien que pour cette période : “il y eut un million et peut-être bien jusqu’à un million et un quart de chrétiens européens blancs asservis par les musulmans de la côte barbaresque.”. Cet esclavage se déroulait dans des conditions extrêmement dures et meurtrières ; Davis a pu évaluer le taux de décès des esclaves européens a environ 20% par an !

Mais les pays du Maghreb n’ont pas exprimé la moindre repentance envers les Européens !!!"

(1) Robert C. Davis. “Christian Slaves, Muslim Masters: White Slavery in the Mediterranean”. 2003. Le livre a été traduit en français : “Esclaves chrétiens, maîtres musulmans : L’esclavage blanc en Méditerranée.”

[cc] Novopress.info, 2007, Article libre de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine
[http://archives-fr.novopress.info]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire