Follow by Email

samedi 22 octobre 2011

20 octobre 2011: Intervention de jeunes du Renouveau Français contre le spectacle blasphématoire de Castelluci

Nous reprenons le communiqué du Renouveau français (RF) suite à l'action menée par des militants de ce mouvement contre une pièce de théâtre outrageusement christianophobe montée dans le cadre du Festival d'automne de Paris scandaleusement aidés par:

- des « partenaires institutionnels » : ministère des Affaires étrangères et européennes, ministère de la Culture et de la Communication, Institut National de l'Audiovisuel (INA)3, Institut français4, Centre national d'art plastique5, Conseil régional d’Île-de-France, Mairie de Paris, Air France, et Commission européenne... ;

- des « partenaires médias »: France Télévision, France 2, France culture, France inter, dont les liens avec l’État ne sont tout de même pas inexistants, mais aussi Arte6, ainsi que le journal Le Monde qui vit en partie de l'aide publique ;

- « des structures partenaires » parmi lesquelles on trouve les musées du Louvre, d'Orsay, du quai de Branly.

On serait dans l'ex URSS que ce ne serait pas pire.

Toutes nos félicitations aux jeunes du RF.

Communiqué du RF:

"Jeudi 20 octobre avait lieu au Théâtre de la ville, la première représentation à Paris de la pièce « Sur le concept du visage du fils de Dieu ».
L’auteur de la pièce, Roméo Castellucci, y met en scène un vieillard déféquant sur scène et son fils venant le nettoyer, avec pour arrière-plan le portrait du Christ. Les excréments récoltés par le fils étant destinés à être lancés par des enfants sur le portrait du Christ à la fin de la pièce.


La haine antichrétienne se montre ici sous son aspect le plus primaire et le plus immonde, comme avec l'affaire du « Piss Christ » à Avignon où cette fois-ci, il était question de représenter le Christ dans de l’urine.
Pour l’auteur, interrogé lors du festival d’Avignon, il ne s’agit pas d’une œuvre christianophobe mais « d’une pièce faisant appel à l’intelligence et la sensibilité de chacun des spectateurs.
A la fin du spectacle, un voile noir d’excréments coule sur le portrait du fils de Dieu : Dieu se retire dans le brouillard du fond de la scène, depuis lequel il avait fait son apparition »

Aurait-il osé s'en prendre de la même façon à l'islam ou au judaïsme ? Certainement pas.

Dès septembre, les recours légaux avaient été utilisés pour faire interdire ce spectacle scandaleux... Sans succès.

En France, nation façonnée par le Christianisme, il est toléré de s'en prendre à cette religion de toutes les façons possibles ; c'est même encouragé par les autorités, puisque le spectacle en question a bénéficié de subventions publiques...
Mais la réaction s'est organisée.

Les militants du Renouveau français ont eu l'honneur d'inaugurer la chaîne de protestation contre ces blasphèmes !

C'est ainsi que les spectateurs outrés (et plus encore les responsables du théâtre) ont eu la mauvaise surprise de voir leur représentation interrompue durant plus d’une demi heure.

Face aux 400 bobos venus se délecter de pseudo « art » scatologique, les militants du Renouveau français sont montés sur la scène aux cris de « Christianohobie, ça suffit ! »

Avec ce slogan, parfaitement visible sur la banderole qui fut déployée, tous devraient avoir saisi la raison de notre action, mais surtout, avoir compris que les défenseurs de la Chrétienté ne tolèreront désormais plus que l'on s'en prenne ainsi à la religion, colonne vertébrale de notre civilisation.

Après une dizaine de minutes plutôt animées, nos militants ont entamé le chapelet d'abord face aux spectateurs en guise de réponse à leurs insultes, puis face à la sainte image du Christ, désarçonnant ainsi la sécurité des lieux, avant d'être finalement délogés par la police.

Ils s'en sont tirés avec près de vingt-quatre heures de garde-à-vue : une répression ahurissante et scandaleuse alors qu'aucune violence n'avait été commise.

Le Comité directeur du Renouveau français félicite la dizaine de jeunes militants qui se sont illustrés ce jeudi et sait qu'ils feront des émules, au service de la dignité, de notre civilisation et de la chrétienté.

Il invite les Français las du climat actuel à le rejoindre, ou du moins le soutenir, et à travers lui soutenir les jeunes Français qui ont sauvé l'honneur ce jeudi"





video

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire