Follow by Email

mercredi 5 décembre 2012

Projet de mariage pour les homosexuels: audition   de 5 religions par la commission des lois
 
Les socialos se foutent  des Français ou des catholiques (pour ce qui nous concerne), puisque le responsable religieux représentant moins de 800 000 bouddhistes, Français ou résidents, a autant de temps pour s'exprimer que le cardinal Vingt-Trois représentant près de 43 000 000 de catholiques. Pour eux, ne comptent ni le nombre de fidèles représentés, ni le fait que l'identité de la France plonge ses racines dans le christianisme. Pas très étonnant d'ailleurs: ils ont la haine de l'identité nationale; la nation se réduit  chez eux à la foi dans les idées de 1789....


Lisez  les 2 pages ci-jointes 

Elles décrivent comment  la commision d’audition parlementaire sur le projet de loi de mariage homosexuel a auditionné  les représentants de 5 cultes, chacun ayant "royalement"  10 minutes pour exposer sa position, du représentant de l'Eglise catholique à celui des bouddhistes de France.
Il faut dénoncer le scandale de cette pseudo audition transformée en réquisitoire contre l'Eglise catholique, de cette imposture, volontairement ignorées par la presse couchée et  aux ordres.

 On écoutera par ailleurs avec  intérêt l'extrait de l'audition mise en ligne plus bas.

*****************************************
Les lobbies homosexuels favorables à cette loi sont très actifs et reçoivent le soutien de diverses organisations.
L’évêque de Bayonne, Mgr Marc Aillet, et son Académie diocésaine pour la Vie avait organisé les 30 novembre et 1er décembre un Colloque international pour la Vie.
Un collectif haineux et hétéroclite,  ramassis d’organisations gauchistes et LGBT, a lancé  une campagne d’affichage sur les murs de Biarritz, particulièrement odieuse contre l’évêque; ceci, dans le silence assourdissant de nos grands médias...
Imaginons une affiche similaire avec un grand Rabbin, ou un Iman... quel tollé ce serait.!....
 
Nous n’aurons qu’un seul moyen pour nous faire entendre:
Manifester à Paris en très, très grand nombre le 13 janvier 2013.
Puis par la suite, plus une voix pour le PS et ses alliés et vote pour des candidats qui partagent nos convictions sur ce sujet, qui respectent le christianisme et qui n'appartiennent pas au parti de l'actuelle majorité ( un membre du PS, même catholique, sera toujours tenu par la discipline et solidarité de parti une fois élu).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire