Follow by Email

lundi 19 novembre 2012

Succès des manifestations contre l'ouverture du mariage aux homosexuels organisées les 17 et 18 novembre. On s'en félicite.

 S'agissant de celle du 18 à laquelle l'AMCS a participé et qui, tout en dénonçant le caractère contraire au bien des enfants et au droit naturel du projet de loi, désirait aussi rappeler la position de l'Eglise sur ces questions, elle a fait l'objet d'une lâche attaque par un commando de militantes de l'association ukrainienne  Femen,  grassement financée par des structures mondialistes américaines pour mettre en place en Europe de l'est des gouvernements aux ordres de Washington et, chez nous, pour introduire la dissolution de la société traditionnelle et l'affaiblissement de la France. 

Des photographes et journalistes étaient évidemment dans le secret de cette machination, dont la perfide gauchiste Caroline Fourest, ex spécialiste auto-proclamée du FN et des mouvements dits "d'extrême droite". Le commando de Femen qui projetait du produit d'extincteur sur la foule, où il y avait d'ailleurs des enfants dont un en poussette sous le jet des assaillantes, a été repoussé. 

Scandale pour les grandes consciences de la pensée unique antichrétienne, de gauche ou couchées devant ses mots d'ordre qui oublient de mentionner l'agression et ne retiennent que quelques coups donnés en légitime défense par les personnes attaquées, ou  par d'autres participants à la manifestation  pour assurer leur défense.
Il aurait fallu peut-être dire merci et que les personnes aspergées continuent de recevoir dans les yeux le produit diffusé... On se reportera à l'article paru sur christroi-overblog.com qui décrit la scène et apporte un excellent éclairage sur Femen tout en rappelant, que lorsque d'autres personnes ont simplement protesté à des manifestations qui n'étaient pas organisées par des catholiques ou des mouvements de droite, les réactions ont été très souvent violentes sans que les médias aux ordres du grand capital international et cosmopolite ne viennent relater la scène avec complaisance.

Signalons à cette occasion une information qui nous est donnée sur le site de libération, toujours à l'écoute de ceux qui sont le plus opposés à la France chrétienne et à tout ceux qui ne se réclament pas du PS. Donnant la parole à Eloise Bouton, une des responsables en France des Femen, par ailleurs  membre du commando, celle ci déclare que depuis la création du mouvement Femen "les institutions religieuses sont une de nos principaux ennemis". On y apprend par ailleurs:
- que sur les corps de ces "gentilles" dames étaient écrits: "in gay we trust", "Fuck God", "Saint esprit étroit"; sur les extincteurs, elles avaient marqué "See the sperm, the holy sperm". Les slogans en anglais portaient bien la marque de ceux qui les payent;
- que  parmi les membres du commando figurait Ina Shevchenko qui s'était rendue célèbre en coupant à la tronçonneuse une croix d'un calvaire public de Kiev en signe de protestation contre les poursuites judiciaires mises en oeuvre en Russie contre les Pussy Riot et qui vit maintenant en France.

Voilà aussi la preuve  qu'on ne peut faire l'économie d'une réponse fondée aussi sur nos convictions religieuses que l'on n'a pas le droit de taire. C'est toute notre société qui est attaquée dans toutes ses composantes. A attaque globale, réponse globale.


Au fait, ce même Libération titrait sur son site du 17 septembre 2012  "Inna Shevchenko. Un esprit sein". "Cette militante du Femen, mouvement féministe ukrainien qui manifeste poitrine à l’air, lance un «camp d’entraînement» à Paris". Certaines auraient donc droit d'ouvrir un "camp d'entraînement", avec toute la connotation militaire du terme, sans que les journalistes de la pensée obligatoire s'en émeuve?

 On ajoutera ici une question: Qu'auraient dit la presse aux ordres, les mouvements de gauche, les mouvements dits "antiracistes" (mais qui ne s'émeuvent pas quand un citoyen se fait appeler de "sale blanc" de "face de craie", de "souchien"), mais aussi  les autres grands partis politiques qui n'ont qu'une crainte, celle de se faire montrer du doigt par les donneurs de leçon, si une telle agression avait été faite contre une manifestation de musulmans ou de juifs par un commando  intervenant avec des habits et des propos destinés  à porter en totale dérision la foi des manifestants? Tous auraient manifesté une indignation profonde et se seraient portés solidaires des personnes attaquées.

La force de l'adversaire, c'est aussi notre propre lâcheté. Il n'est pas mauvais que l'on sache que les catholiques, également,  n'acceptent pas qu'on ridiculise leur foi et qu'ils ne se laisseront pas mener à l'abattoir en bêlant.

Merci au média russe qui a pris la vidéo et l'a diffusée. On pourra lire également avec intérêt l'article écrit par Alexandre Latsa le 19 novembre sur le site de Radio La Voie de la Russie. C'est l'occasion ici pour saluer le grand pays ami dont il faudra bien un jour se rapprocher pour échapper au mondialisme, à l'emprise de Washington et  permettre la naissance d'une Europe de nations réellement forte,  indépendante et assise sur ses racines civilisationnelles chrétiennes.

Jean-Claude Philipot.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire